Si, si, ça avance… !

Voilà un petit moment que je n’ai pas donné de nouvelles. J’ai été absorbée par la recherche d’un local. Quand on s’y met, on ne décroche plus ! Il y a eu quelques changements à ce sujet depuis la dernière fois : ma zone de prospection n’est plus la même. Elle ne recouvre désormais plus Clichy et Saint-Ouen, mais une partie du 19e arrondissement de Paris.

J’ai demandé ce changement de zone car malgré une prospection approfondie de ma zone initiale, je n’ai pas trouvé de local réunissant les qualités que je recherchais : emplacement dans une rue commerçante et passante, surface de plein pied assez grande pour accueillir un large choix de produits, et conditions financières permettant la viabilité de l’activité.

Malgré un redoutable travail d’enquêtrice de terrain, je ne suis pas parvenue à trouver une piste satisfaisante. Depuis avril, je cherche donc un local dans le 19e arrondissement, en gardant un œil ouvert du côté du 20e également.

Ces dernières semaines, j’ai ainsi multiplié les repérages et visites de locaux, les appels aux agents immobiliers, les discussions avec les commerçants, les comptages de flux piétons….mes meilleurs amis du moment : le métro, ma paire de baskets, ma gourde d’eau, et l’appli de comptage… Je ne veux rien laisser au hasard… Deux ans après avoir démarré l’aventure, je suis dans la dernière ligne droite du projet, sans doute la plus délicate !

Autre dossier de taille qui m’aura bien occupée ces derniers mois : la recherche de producteurs et transformateurs locaux que je souhaite promouvoir dans mon futur magasin ! J’ai voulu avancé un maximum sur l’identification de mes futurs fournisseurs : produits d’épicerie, bières, jus, boulangers, transformateurs de pâte, torréfacteur de café et autres délices provenant d’un périmètre maximal de 150 km autour de Paris. Ironie de l’histoire : je n’ai pas de local, mais les producteurs sont là et bien prêts pour approvisionner mon futur point de vente 😉

Pour me permettre de travailler sereinement sur cette recherche de local, je vais sans doute devoir me trouver un travail à temps partiel le temps que le projet se concrétise.

Pour ceux qui se le demandaient, l’aventure n’est donc pas encore finie ! 😉 Comme dirait l’un de mes collègues porteurs de projet, « Patience et persévérance sont les mots d’ordre de ce parcours ! ».

D’ailleurs, je fais une spéciale dédicace à l’équipe Biocoop, les gérants et les porteurs de projet qui m’épaulent dans l’aventure. Car oui, cela fait une sacrée différence d’être accompagné, entouré, conseillé, et de bénéficier des expériences des collègues plus avancés dans le parcours. C’est une vraie chance. Je vous dis à vite pour la suite des aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *